Québec interculturel
 
ÉvénementsPrix et distinctionsRéseaux institutionnelsJeunesFondements de la société québécoiseLutte contre le racisme et la discriminationDiversité ethnoculturelle au QuébecServices aux entreprises

Prix québécois de la citoyenneté 2009

Les lauréats

Au cours de la cérémonie de remise des Prix québécois de la citoyenneté qui a eu lieu le 11 mai en la salle du Conseil législatif de l’hôtel du Parlement, la ministre de l’Immigration et des Communautés culturelles, Yolande James, a rendu hommage à six personnes, organismes et entreprises pour leur contribution exceptionnelle au développement d’une société ouverte, moderne et inclusive.

« Je salue les efforts de toutes les personnes qui ont participé à la croissance économique, sociale et culturelle du Québec. Par vos actions, vous avez joué un rôle de premier plan dans le rapprochement interculturel et favorisé la participation pleine et entière des personnes immigrantes. Je désire également souligner les initiatives des entreprises et des organismes qui ont trouvé des solutions pour combler leurs besoins de main-d’œuvre en misant sur les talents et les compétences de travailleurs de toutes origines », a déclaré la ministre Yolande James.

Œuvre d'art remise aux lauréats

La sculpture remise aux lauréats des Prix québécois de la citoyenneté est une œuvre réalisée par l'artiste québécoise Danielle Thibeault, originaire de Trois-Rivières. Elle représente un groupe de personnages en mouvement sur une base en forme de pilier symbolisant l'importance des liens qui se créent entre les citoyens du Québec.

La forme est à la fois une spirale qui s'élève et une boucle qui unit les personnages dans une action commune. Elle évoque des valeurs québécoises telles que la solidarité, l'engagement social, la coopération et la démocratie. La relation des personnages entre eux dégage une impression de dynamisme et d'énergie.

La chaîne humaine symbolise également le rapprochement entre les groupes, les cultures et les générations.

Le Prix Maurice-Pollack pour l’accès à l’égalité en emploi des Québécois issus des communautés culturelles et des minorités visibles, l’aménagement de la diversité ethnoculturelle et l’adaptation des services en milieu de travail 

- Catégorie « entreprises ou organismes des secteurs public et parapublic »

  • Ville de Saint-Félicien
    En 2005, dans un contexte de décroissance démographique, de diminution de la fréquentation des établissements scolaires et de pénurie de main-d’œuvre dans certains secteurs d’activité, le conseil municipal de Saint-Félicien met en place une structure d’attraction, d’accueil et d’intégration pour les personnes immigrantes nouvellement arrivées au Québec et désireuses de s’installer en région. C’est ainsi que la Ville a soutenu financièrement et structurellement la création d’un organisme communautaire qui s’engageait à promouvoir la diversité et le rapprochement culturels et à préparer les milieux de travail pour qu’ils soient en mesure de mieux intégrer professionnellement et socialement les nouveaux immigrants. Les résultats obtenus étant très positifs, les autres villes de la région du Lac-Saint-Jean ont emboîté le pas.

- Catégorie « entreprises ou organismes du secteur privé »

  • Cellulab inc.
    Cellulab est une compagnie spécialisée dans le domaine de la réparation de téléphones cellulaires. Sachant que l’Amérique du Nord accusait un retard en matière de technologies sans fil et souhaitant accroître son avantage sur la concurrence, l’entreprise, dont le personnel a triplé en deux ans, s’est tournée vers l’embauche de personnes nouvellement arrivées au Québec. Cellulab avait ainsi accès à un bassin de travailleurs hautement qualifiés parmi lesquels plusieurs avaient reçu une formation d’ingénieur en électronique. L’entreprise a aussi embauché des consultants spécialisés en aménagement de la diversité ethnoculturelle et en adaptation des services en milieu de travail afin de faire de ce milieu de travail un endroit stimulant qui prend en compte les besoins et le bien-être des employés.

Le Prix Jacques-Couture pour la promotion du rapprochement interculturel

- Catégorie « personnes physiques »

  • Madame Perpétue Mukarugwiza
    Mme Mukarugwisa a créé la Fondation pour l'éducation des enfants et jeunes adultes défavorisésau sein des Habitations Jeanne-Mance, un HLM situé dans un quartier sensible de Montréal, où vivent 1 700 personnes de 170 communautés culturelles différentes. Le mandat de cette fondation est de briser l’isolement au sein duquel vivent les résidants de ce HLM et de faciliter leur intégration à la société d’accueil. L’organisation, principalement composée de résidants des Habitations Jeanne-Mance, a mis sur pied les ateliers de soutien scolaire J’apprends avec mon enfant et Ados, je m’accroche. Ces ateliers offrent des activités de francisation et de développement des compétences parentales qui favorisent la persévérance scolaire et la prévention de la délinquance. Mme Mukarugwisa travaille dans une perspective de mobilisation et de prise en charge du milieu.

- Catégorie « organismes à but non lucratif »

  • Théâtre des petites lanternes
    En 2006, afin de contrer l’isolement vécu par les femmes immigrantes en Estrie, le Théâtre des petites lanternes, en collaboration avec différents partenaires, met sur pied le projet d’insertion socioprofessionnelle TERRE (Théâtre, Études, Réseau, Ressources, Emploi).Ayant comme toile de fond la création théâtrale, ce projet novateur propose des activités de jumelage, d’employabilité, de théâtre, de réseautage, d’intégration, de développement personnel et des stages en entreprise. En plus de sensibiliser la communauté estrienne et les employeurs à l’apport de l’immigration, TERRE permet annuellement à une vingtaine de personnes immigrantes de sortir de leur isolement, de surmonter les obstacles à leur intégration au Québec et d’améliorer leur employabilité. Le point culminant du projet est la présentation de la pièce de théâtre montée par les participantes. Après avoir pris part au projet, la grande majorité des participantes intègrent le milieu de travail ou retournent aux études. Ce projet audacieux a permis de rejoindre une centaine d’employeurs et plus d’une vingtaine de partenaires et d’intervenants du milieu. Quant aux pièces de théâtre, elles ont été présentées à 3 000 spectateurs.

Le Prix Anne-Greenup pour la lutte contre le racisme

- Catégorie « organismes à but non lucratif »

  • Equitas – Centre international d'éducation aux droits humains
    En collaboration avec la Ville de Montréal, Equitas a conçu le programme On ne joue pas avec les droits. Destiné aux jeunes qui fréquentent les camps de jour,ce programme éducatif vise à combattre le racisme, à favoriser la compréhension de la diversité culturelle et la promotion des valeurs telles l’inclusion et le respect. Ce programme a été utilisé dans 145 camps de jour et a touché plus de 40 000 jeunes. Les animateurs affirment que les jeux de la trousse ont contribué à sensibiliser les enfants à l’acceptation, à l’inclusion ainsi qu’au respect des autres et de la diversité. Ils ont aussi constaté une diminution des cas de violence verbale, de violence physique et d’intimidation ainsi qu’une amélioration sur le plan de l’esprit d’équipe et de la participation aux activités. Dans le cadre de son programme de reconnaissance de l’excellence, la Fondation canadienne des relations raciales a décerné à Equitas une mention honorable pour son programme On ne joue pas avec les droits. Ce programme a remporté un tel succès que six autres villes canadiennes l’ont implanté chez elles.

Le Prix Charles-Biddle pour l’apport exceptionnel à la société québécoise

  • Monsieur Jean-Claude Fouron
    Le docteur Fouron a apporté une contribution significative à l’édification d’une médecine périnatale au Québec. Pionnier canadien et sommité internationale en cardiologie fœtale, il a notamment fondé, en 1989, l’Unité de cardiologie fœtale à l’hôpital Sainte-Justine. Unique en son genre au Québec, cette institution est reconnue et citée en exemple dans le monde entier. Professeur titulaire au Département de pédiatrie de l’Université de Montréal, M. Fouron a formé des générations d’étudiants en cardiologie pédiatrique et en cardiologie fœtale. Il a rédigé plus de 220 articles scientifiques dont plusieurs ont paru dans des revues prestigieuses. Il a fait de multiples conférences et présentations au cours de colloques et de congrès partout dans le monde. Récipiendaire de nombreux prix dont le Grand Prix 2009 du Collège des Médecins du Québec, le docteur Fouron est profondément engagé dans un projet humanitaire visant l’amélioration de l’enseignement de la pédiatrie dans son pays d’origine, Haïti. Malgré le fait qu’il a dépassé l’âge de la retraite, il demeure actif, tant sur le plan clinique que scolaire, et ce, à l’échelle nationale et internationale.

 

Éditions précédentes

 

  Haut de page
 
Des services de qualité, nous y tenons!
Vous avez des commentaires, des suggestions ou une plainte à formuler,
n'hésitez pas à communiquer avec le Commissaire aux plaintes et à la qualité des services.
Politique de confidentialité | Médias sociaux | Déclaration de services à la clientèle | Accès à l'information | Accessibilité
Dernière révision : 2015-01-08
Portail du gouvernement du Québec