Québec interculturel
 
ÉvénementsPrix et distinctionsRéseaux institutionnelsJeunesFondements de la société québécoiseLutte contre le racisme et la discriminationDiversité ethnoculturelle au QuébecServices aux entreprises

Prix québécois de la citoyenneté 2005

Les lauréats

La ministre de l’Immigration et des Communautés culturelles, Lise Thériault, a dévoilé le 20 juin les lauréats de la septième édition des Prix québécois de la citoyenneté à l’occasion d’une cérémonie protocolaire qui a eu lieu en la Salle du Conseil législatif de l’Hôtel du Parlement.

« Vous êtes des femmes et des hommes qui portez en vous un idéal de société. Une société au sein de laquelle les différences et la multiplicité des appartenances sont mises en commun et partagées pour le bénéfice de l’ensemble », a déclaré la ministre Thériault aux finalistes et lauréats des Prix québécois de la citoyenneté.

La ministre a également profité de l’occasion pour annoncer la création d’un nouveau prix qui rendra hommage aux personnes issues de l’immigration qui sont des modèles de réussite. Ce prix sera remis dès l’an prochain à une citoyenne ou à un citoyen établi au Québec depuis au moins 25 ans et qui s’est démarqué dans l’un ou l’autre de ces domaines d’activité : économique, culturel ou social.

Le trophée remis aux lauréats

TrophéeLa sculpture remise aux lauréats des Prix québécois de la citoyenneté est une oeuvre d'art réalisée par l'artiste québécoise Danielle Thibeault, originaire de Trois-Rivières. Elle représente un groupe de personnages en mouvement sur une base en forme de pilier symbolisant l'importance des liens qui se créent entre les membres de la société québécoise.

La forme est à la fois une spirale qui s'élève et une boucle qui unit les personnages dans une action commune. Elle évoque des valeurs québécoises telles que la solidarité, l'engagement social, la coopération et la démocratie. La relation des personnages entre eux dégage une impression de dynamisme et d'énergie.

La chaîne humaine symbolise également le rapprochement entre les groupes, les cultures et les générations.

Le Prix Maurice-Pollack pour l'accès à l'égalité en emploi, l'aménagement de la diversité ethnoculturelle et l'adaptation des services

- Lauréat dans la catégorie « entreprises ou organismes des secteurs public et parapublic »

  • Collège de Rosemont
    Yves Fredette du Collège de RosemontDepuis 2001, le Collège de Rosemont a rejoint plus de 10 000 personnes (membres de la direction, enseignants, élèves, représentants d’organismes communautaires, citoyens du quartier) au moyen d’une quinzaine de projets et de mesures touchant, entre autres, l’éducation à la citoyenneté et à l’interculturalité, l’accommodement raisonnable, la prévention et l’intervention en matière de discrimination. De plus, il a développé des outils institutionnels tels une politique d’intégration scolaire et d’éducation interculturelle, un comité d’application et de surveillance de cette politique, un programme d’accès à l’égalité, la valorisation de la dimension interculturelle dans son nouveau plan stratégique, la valorisation de l’ouverture au monde dans son projet éducatif ainsi que l’embauche de nouveaux employés issus des communautés culturelles et d’un professionnel en relations interculturelles à temps plein.

- Lauréat dans la catégorie « entreprises ou organismes du secteur privé »

  • Chambre de commerce de Québec
    Pierre Dolbec de la Chambre de Commerce du QuébecLa Chambre de commerce de Québec poursuit, depuis 1996, un travail de sensibilisation à l’immigration auprès de la population de la région de la Capitale-Nationale. Au cours des trois dernières années, l’organisme a mis sur pied le Programme de stages pour jeunes immigrants et le projet Immigration proactive visant à intégrer une main-d’œuvre qualifiée présélectionnée. Les stages ont permis de placer 300 immigrants de moins de 35 ans dont 55 % sont toujours en emploi. En 2005, 30 placements en entreprise ont été faits, 12 entrepreneurs immigrants ont fait l’objet d’un mentorat et une centaine de nouveaux arrivants ont été mis en contact avec des entreprises de Québec. Ces activités ont permis de créer d’autres initiatives dans la région de la Capitale-Nationale pour favoriser l’accueil et la rétention d’un plus grand nombre d’immigrants.

Outre les lauréats, a aussi été finaliste du Prix Maurice-Pollack pour l’accès à l’égalité en emploi, l’aménagement de la diversité ethnoculturelle et l’adaptation des services, catégorie « entreprises et organismes des secteurs public et parapublic », le Carrefour Jeunesse-Emploi Notre-Dame-de-Grâce. Ont également été finalistes dans la catégorie « entreprises ou organismes du secteur privé », Dessau-Soprin inc. et Merck Frosst Canada ltée.

Haut de page

Le Prix Jacques-Couture pour le rapprochement interculturel

- Lauréat dans la catégorie « personnes physiques »

  • Madame Marie McAndrew
    Marie McAndrewDepuis 1991, Mme Marie McAndrew a créé et participé à la mise sur pied de plusieurs équipes et centres de recherche universitaires voués à l’intégration des immigrants et au rapprochement interculturel. Elle s’est impliquée dans la formation et a participé à plusieurs organismes conseils. Les projets de recherche ont permis de mieux comprendre le rôle de l’éducation dans la transformation des rapports ethniques et d’identifier les politiques, programmes et interventions les plus efficaces dans ce domaine. La recherche et l’expertise développées dans les projets concourent au développement des connaissances, à la réflexion et à l’élaboration de politiques publiques éclairées en matière de rapprochement interculturel et d’intégration des immigrants.

- Lauréat dans la catégorie « organismes à but non lucratif »

  • Radio Centre-Ville Saint-Louis inc.
    Rosa Dutra du Radio Centre-Ville Saint-LouisRadio Centre-Ville, créé il y a 30 ans, rejoint plus de 100 000 personnes sur l’île de Montréal. Sa programmation en sept langues revêt plusieurs formes et est orientée vers les besoins des membres des communautés ethnoculturelles et des citoyens défavorisés. Radio-Enfants est un projet particulier à l’intérieur de la programmation : les élèves de 17 écoles situées en milieu défavorisé et multiculturel ont l’occasion de développer leurs compétences en français oral et écrit par la production d’une émission hebdomadaire diffusée en direct. Ils y partagent avec les auditeurs les traditions de leur pays d’origine, leur arrivée et leur intégration au Québec ainsi que leurs passions, communes à tous les enfants du monde.

Outre les lauréats, ont aussi été finalistes du Prix Jacques-Couture pour le rapprochement interculturel, catégorie « personnes physiques », Mme Geneviève Chagnon et M. Miklos Takacs. Ont également été finalistes dans la catégorie « organismes à but non lucratif », Accueil et intégration B.S.L. inc. et Le Festival du Monde Arabe de Montréal.

Haut de page

Le Prix Claire-Bonenfant pour les valeurs démocratiques et la promotion de la participation civique

- Lauréat dans la catégorie « personnes physiques »

  • Monsieur Jean-Pierre Denis
    Richard Touchette a reçu le prix au nom de Jean-Pierre DenisM. Jean-Pierre Denis a fondé le Club 2/3 inc. pour offrir aux jeunes des pistes de réflexion sur l’importance de promouvoir des valeurs démocratiques équitables et pour leur permettre d’entreprendre des projets pouvant rayonner sur l’ensemble de leur communauté. Il dit lui-même : « L’objectif qui motive toutes nos initiatives est le même : faire des jeunes des acteurs du monde dans lequel ils veulent vivre plutôt que des spectateurs de l’ordre établi qu’on leur impose. » Outre la mise en place de diverses activités, M. Denis a participé à la rédaction d’un mémoire destiné aux États généraux sur l’éducation qui a contribué à créer de nouveaux programmes d’études au secondaire assorti d’un volet d’éducation à la citoyenneté.

- Lauréats ex æquo dans la catégorie « organismes à but non lucratif »

  • Institut du Nouveau Monde – Ex-æquo
    Maxime Plante de l'Union paysanne et Michel Vienne de l'Institut du Nouveau MondeCréé en 2003, l’Institut du Nouveau Monde propose une nouvelle façon d’éduquer les jeunes citoyennes et citoyens à la vie démocratique, de réfléchir sur la société québécoise et de discuter des valeurs et des questions liées à l’exercice de la citoyenneté. En 2004, 400 jeunes des différentes régions du Québec, accompagnés de 90 personnes-ressources, ont participé à une soixantaine d’activités de l’école d’été visant à « développer leurs compétences civiques en expérimentant les processus démocratiques et en formulant 50 propositions pour le Québec de demain ». Les propositions formulées par les jeunes ont été transmises à 500 chefs de file de la société québécoise et les résultats de leurs délibérations ont intéressé de nombreuses organisations.
  • Union paysanne – Ex-æquo
    En 2001, l’Union paysanne a créé un syndicat alternatif pour sensibiliser le monde rural et la population aux grands enjeux de l’« agriculture durable » dans un contexte mondialisé. Grâce à son Centre de formation très fréquenté, aux principes qu’il défend en matière de démocratie rurale, à la réflexion stimulante à laquelle il convie les Québécoises et les Québécois, notamment sur les finalités premières de l’agriculture, sur la notion de souveraineté alimentaire et sur le respect des fragiles équilibres des écosystèmes, l’organisme contribue pleinement à l’éducation à la vie démocratique ainsi qu’au développement du sens civique et des responsabilités citoyennes à l’égard du Québec rural de demain.

Outre les lauréats, a aussi été finaliste du Prix Claire-Bonenfant pour les valeurs démocratiques et la promotion de la participation civique, catégorie « personnes physiques », M. Dave Blackburn. A également été finaliste dans la catégorie « organismes à but non lucratif », l’Institut de coopération pour l’éducation des adultes.

Haut de page

Le Prix Anne-Greenup pour la lutte contre le racisme et toute autre forme de discrimination

- Lauréat dans la catégorie « personnes physiques »

  • Mesdames Freda Lewkowicz et Andrea Weinstein
    Freda Lewkowicz et Andrea WeinsteinCes deux professeures, en collaboration avec les ressources du milieu, organisent de nombreuses activités de sensibilisation et de conscientisation auprès de jeunes âgés de 12 à 18 ans, en vue de lutter contre le racisme et toute autre forme de discrimination. Ces activités, réalisées auprès de 1 200 jeunes d’une école secondaire, visent à promouvoir l’écoute et la tolérance « dans leur vie quotidienne, à augmenter leur capacité à détecter les manquements aux droits de l’Homme, à participer activement à la discussion, à la recherche et à la défense des valeurs, et à souligner l’importance de l’éducation civique et les méfaits du racisme et de la discrimination ». Cette pédagogie propose un modèle qui ne se contente pas d’instruire, mais aussi d’éduquer.

- Lauréat dans la catégorie « organismes à but non lucratif »

  • La Fondation de la tolérance
    Assia Kada de la Fondation de la toléranceLa Fondation de la tolérance fait partie du comité organisateur des activités de la Semaine d’actions contre le racisme et réalise plusieurs activités au cours de celle-ci. Elle organise ses activités dans la plupart des régions du Québec. Sa Caravane de la tolérance, exposition interactive visant à conscientiser les jeunes sur les préjugés, le racisme et la discrimination et à changer leurs attitudes, rejoint en moyenne 11 000 jeunes par année. La pièce de théâtre participative sur le rejet a été présentée à 36 000 jeunes en deux ans. La Fondation de la tolérance met ses outils pédagogiques sur les droits de la personne à la disposition des éducateurs, des intervenants communautaires, des jeunes et du grand public. À la suite des activités de l’organisme, plusieurs écoles secondaires ont institué une semaine d’activités sur la tolérance et le racisme.

Outre les lauréats, ont aussi été finalistes du Prix Anne-Greenup pour la lutte contre le racisme et toute autre forme de discrimination, catégorie « personnes physiques », Mme Mirlande Demers et Mme Lise Gagné-Couture. Ont également été finalistes dans la catégorie « organismes à but non lucratif », le Carrefour Jeunesse Longueuil Rive-Sud et le Comité conjoint de gestion du projet Harmonie intercommunautés Listuguj – Pointe-à-la-Croix.

Haut de page

Les membres du jury

- Pour le Prix Maurice-Pollack

  • Président :
    Monsieur Pierre Champagne

    Diplômé de l’Université de Montréal, M. Champagne est au service de la Société de transport de Montréal depuis plus de 30 ans, où il occupe maintenant le poste de directeur intérimaire des Services des ressources humaines. Depuis le début des années 80, il s’est engagé dans la gestion des programmes d’accès à l’égalité en emploi, tant sur le plan des activités de recrutement que sur celui des mesures d’intégration au travail. Il a dirigé les efforts de l’équipe qui a remporté le Prix Maurice-Pollack en 2004 du ministère de l’Immigration et des Communautés culturelles, ainsi que le prix « Compétences sans frontières 2004 » décerné par le Centre de développement pour l’exercice de la citoyenneté Ahuntsic-Cartierville.
  • Membres :
    Monsieur Guedwig Bernier
    M. Bernier est diplômé de l’École des sciences de la gestion de l’UQAM et est directeur des ventes, secteur Éducation, chez Bell Canada. Il est membre du conseil d’administration de la Jeune chambre de commerce haïtienne et des Cercles d’emprunts de Montréal. Il a reçu une bourse de la Fondation du maire de Montréal pour la jeunesse pour un projet d’un portail Web sur le déménagement. Il a de plus participé au programme Québec-Pluriel pour le dossier du mentorat.
    Monsieur Tuan Nguyen Dang
    Diplômé en philosophie et en sciences économiques et en administration, M. Dang a fait carrière dans les secteurs public et privé. Il est directeur de la formation continue à l’École Polytechnique depuis 2001. Son parcours lui a permis d’acquérir une solide expérience dans la gestion d’organisations complexes d’envergure nationale et dotées d’un personnel multidisciplinaire et multiethnique. Son expérience dans les différents établissements d’enseignement et de formation, combinée à celle de la gestion, lui a permis de développer un style de gestion humaniste basée sur la concertation et l’importance de cultiver des relations harmonieuses et motivantes à l’égard du personnel.
    Madame Fadima Touré-Diallo
    Mme Fadima Touré-Diallo est au service de SNC-Lavalin depuis 1997 où elle a travaillé à la Division internationale comme chargée de promotion des relations d'affaires avec l'Afrique. Depuis un an, elle est vice-présidente du Développement des affaires, Afrique francophone et lusophone à la Division Ingénierie générale Québec (IGEQ). Elle est aussi responsable des relations avec la Banque africaine de développement. À son arrivée au Canada, elle a élaboré bénévolement un document sur l'Afrique et les conditions de vie des nouveaux arrivants africains au Canada pour le Service d’aide aux réfugiés et aux immigrants du Montréal métropolitain. Elle a également été consultante pour plusieurs organisations dont la Banque mondiale, l’Agence canadienne de développement internationale, le Programme des Nations Unies pour le développement et l'ACDI.

- Pour les Prix Jacques-Couture, Claire-Bonenfant, Anne-Greenup

  • Président :
    Monsieur Charles-Mathieu Brunelle

    Depuis 1999, M. Brunelle est à la tête de TOHU, la Cité des arts du cirque. Il est membre du comité exécutif de Culture Montréal, membre du Forum des partenaires socioéconomiques de la Conférence régionale des élus de Montréal, membre du comité exécutif de la Vitrine culturelle et conseiller municipal de Saint-Didace dans la région de Lanaudière. M. Brunelle a été associé à de nombreuses réalisations qui ont marqué la vie culturelle de la métropole au cours des dernières années. Il a reçu le titre de « Personnalité de l’année – Affaires, administration et institutions » lors du 21e Gala Excellence La Presse–Radio-Canada.
  • Membres :
    Madame Françoise Armand

    Mme Armand est professeure au département de didactique de l’Université de Montréal, dans le domaine de la didactique du français en milieu pluriethnique. Elle est, depuis 2002, directrice du Centre de recherche Immigration et Métropoles de Montréal, l’un des quatre centres d’excellence Metropolis. Ce centre est constitué d’un réseau de près de 60 chercheurs et d’une centaine de partenaires des secteurs public, privé et communautaire qui s’intéressent à des problématiques liées à l’immigration. Mme Armand a le mandat d’arrimer la recherche sur l’immigration à l’intégration des besoins des décideurs de politiques publiques et des intervenants sur le terrain.
    Monsieur Alix Laurent
    Directeur d’Images interculturelles, M. Laurent est également cofondateur et coordonnateur de la Semaine d’actions contre le racisme. Très engagé socialement, il a été membre de plusieurs comités et conseils d’administration notamment, le Comité aviseur sur les relations interculturelles de la Ville de Montréal (CARIM) et le Comité sur les relations interculturelles et interraciales de la Communauté urbaine de Montréal (CRIICUM), et tout récemment, le Comité d’actions sur la diversité de TVA. M. Laurent est économiste et détient une maîtrise en administration publique avec une spécialisation en évaluation de politiques publiques.
    Madame Flora Almeida Marlow
    Mme Marlow est une comptable agréée diplômée de l’Université de Bombay et elle est administratrice chez l’entreprise Floscreen inc. Mme Marlow est très impliquée sur le plan de l’intégration des immigrants issus de la communauté indienne. Elle a été la première femme nommée présidente de l’Association nationale des Canadiens d’origine indienne. Elle est aussi membre du Conseil des relations interculturelles et du conseil exécutif de l’Association goanaise du Québec.
    Madame Patricia Rimok
    Après ses études en communications et en sciences politiques à l’Université McGill, Mme Rimok a occupé, depuis 1983, des postes de direction au sein de plusieurs organismes et entreprises. Elle est aujourd’hui présidente du Conseil des relations interculturelles du Québec.
  Haut de page
 
Des services de qualité, nous y tenons!
Vous avez des commentaires, des suggestions ou une plainte à formuler,
n'hésitez pas à communiquer avec le Commissaire aux plaintes et à la qualité des services.
Politique de confidentialité | Médias sociaux | Déclaration de services à la clientèle | Accès à l'information | Accessibilité
Dernière révision : 2015-01-08
Portail du gouvernement du Québec