Québec interculturel
 
ÉvénementsPrix et distinctionsRéseaux institutionnelsJeunesFondements de la société québécoiseLutte contre le racisme et la discriminationDiversité ethnoculturelle au QuébecServices aux entreprises

Prix québécois de la citoyenneté 2002

Les lauréats

C'est le 25 novembre 2002, à l'Assemblée nationale, qu'a eu lieu la remise des Prix québécois de la citoyenneté, qui visent à récompenser des personnes, des organismes et des entreprises pour leur contribution exceptionnelle au renforcement de la vie démocratique et de l'exercice de la citoyenneté.

Les lauréats ont reçu un trophée et un certificat d'honneur. Pour leur part, les lauréats des prix Jacques-Couture, Claire-Bonenfant et Anne-Greenup ont reçu une bourse de 1 000 ou de 5 000 $, selon qu'il s'agit d'une personne ou d'un organisme communautaire.

Le trophée remis aux lauréats

TrophéeLa sculpture remise aux lauréats est une oeuvre d'art réalisée par l'artiste québécoise Danielle Thibeault, originaire de Trois-Rivières. Elle représente un groupe de personnages en mouvement sur une base en forme de pilier symbolisant l'importance des liens qui se créent entre les citoyens de notre société.

La forme est à la fois une spirale qui s'élève et une boucle qui unit les personnages dans une action commune. Elle évoque des valeurs telles que la solidarité, l'engagement social, la coopération et la démocratie. La relation des personnages entre eux dégage une impression de dynamisme et d'énergie. La chaîne humaine symbolise également le rapprochement entre les groupes, les cultures et les générations.

Les lauréats des Prix québécois de la citoyenneté 2002

Le 25 novembre 2002, le ministre d'État à la Population, aux Régions et aux Affaires autochtones et ministre des Relations avec les citoyens et de l'Immigration, monsieur Rémy Trudel, et le ministre délégué aux Relations avec les citoyens et à l'Immigration, monsieur André Boulerice, ont dévoilé les lauréats des Prix québécois de la citoyenneté. Ces prix ont été décernés en clôture de la cinquième édition de la Semaine québécoise de la citoyenneté, lors d'une cérémonie qui s'est tenue à l'Hôtel du Parlement.

Prix Jacques-Couture pour le rapprochement interculturel

  • Le ministre d'État Rémy Trudel, le lauréat Guy Drudi et le ministre délégué André BoulericeCatégorie personnes
    Monsieur Guy Drudi (Montérégie)
    Monsieur Drudi s'est engagé depuis le début des années 70 en relations interculturelles pour favoriser l'accueil des réfugiés et le rapprochement entre les Québécois de toutes origines. Sa vision et sa générosité l'ont amené à mettre en place des structures permettant l'intégration des nouveaux arrivants et la reconnaissance de la réalité pluraliste québécoise. C'est dans ce but qu'en 1978, il a fondé l'organisme montréalais La Maisonnée. Depuis, il poursuit toujours son implication dans sa collectivité.
  • Le ministre d'État Rémy Trudel, Lise Labelle (Au rendez-vous des cultures) et le ministre délégué André BoulericeCatégorie organismes communautaires
    Au rendez-vous des cultures (Montréal)
    Actif, dès le milieu des années 90, l'organisme de Montréal a pris résolument le parti d'une pleine participation des aînés immigrants à la société québécoise. En plus de créer des outils de sensibilisation à la diversité et au rapprochement interculturel, l'organisme a aussi mis sur pied de nombreuses activités, dont des rendez-vous des cultures, pour faire fructifier le patrimoine civique commun et pour promouvoir, au moyen de rencontres entre des aînés et des jeunes des écoles primaires, la solidarité intergénérationnelle.

Outre les lauréats, ont aussi été finalistes du Prix Jacques-Couture pour le rapprochement interculturel dans la catégorie « personnes », messieurs Christian Desjardins (Laurentides) et Mohamed El Khayat (Capitale-Nationale). Ont également été finalistes dans la catégorie « organismes communautaires », le Service Intégration Travail Outaouais (Outaouais) ainsi que l'organisme Accueil et intégration B.S.L. (Bas-Saint-Laurent).

Haut de page

Prix Claire-Bonenfant pour les valeurs démocratiques

  • Le ministre d'État Rémy Trudel, le lauréat Gaston Forgues et le ministre délégué André BoulericeCatégorie personnes
    Monsieur Gaston Forgues (Capitale-Nationale)
    Bénévole inlassable, monsieur Forgues crée, en 1984, la Fondation des Sourds du Québec. Ses actions au regard de la reconnaissance de la langue des signes du Québec auront permis aux personnes sourdes de participer activement à la vie démocratique du Québec. Encore aujourd'hui, son sens du leadership et son profond engagement permettent de mobiliser divers acteurs sociaux dans la lutte contre l'isolement des citoyennes et citoyens atteints de surdité.
  • Le ministre d'État Rémy Trudel, Élaine Hémond (Groupe Femmes, Politiques et Démocratie) et le ministre délégué André BoulericeCatégorie organismes communautaires
    Groupe Femmes, Politique et Démocratie (Capitale-Nationale)
    L'organisme, situé à Cap-Rouge, réalise depuis 1998 des activités afin d'augmenter la représentation des femmes dans les instances décisionnelles et leur participation dans la sphère politique. Par ses actions, l'organisme démontre que la notion de citoyenneté active renvoie à l'engagement et à la participation. Depuis sa création, 500 femmes ont, en effet, déjà pris part à des activités publiques. Le réseau du Groupe Femmes, Politique et Démocratie qui compte aujourd'hui des centaines de membres contribue sans aucun doute, par les représentations sociales, à forger l'identité commune et la cohésion sociale.

Outre les lauréats, ont aussi été finalistes du Prix Claire-Bonenfant pour les valeurs démocratiques dans la catégorie « organismes communautaires », Corporation Partenaires 12-18 de la MRC de l'Érable (Centre-du-Québec) et l'Association du Québec pour l'intégration sociale (Montréal).

Haut de page

Prix Anne-Greenup pour la lutte contre le racisme et la promotion de la participation civique

  • Le ministre d'État Rémy Trudel, les lauréates ex-aequo Dorothy Williams et Sylvie Bourassa et le ministre délégué André BoulericeCatégorie personnes (ex-aequo)
    Madame Sylvie Bourassa (Montérégie)
    Engagée depuis mars 2000 dans le projet « Ma place au soleil », madame Bourassa œuvre à l'intégration scolaire et à l'insertion en emploi des jeunes mères monoparentales. Les actions qu'elles mènent contribuent à combattre la pauvreté urbaine et à contrer les effets néfastes de l'appauvrissement. Elle mise sur le potentiel de la jeunesse, le partenariat et la formation pour relever le défi de l'intégration socioéconomique des jeunes mères en difficulté. Jusqu'à ce jour, plus de 800 jeunes mères se sont prévalues de ce service.
  • Madame Dorothy Williams (Montréal)
    Historienne engagée, madame Williams poursuit depuis des années l'important défi de faire connaître l'histoire du Québec. Elle a notamment rédigé deux livres sur l'histoire des Noirs au Québec et au Canada. Désireuse de contribuer au développement d'une société exempte de discrimination, elle a également publié divers articles et présenté de nombreuses conférences dans le réseau scolaire sur la richesse de la diversité montréalaise et l'apport des communauté noires à la société québécoise. À sa manière, la démarche de madame Williams représente une vision renouvelée de la participation civique.
  • Le ministre d'État Rémy Trudel, Édith Cloutier (Centre d'amitié autochtone de Val-d'Or) et le ministre délégué André BoulericeCatégorie organismes communautaires
    Centre d'amitié autochtone de Val-d'Or (Abitibi-Témiscamingue)
    Le centre, mobilisé par les valeurs démocratiques québécoises, a offert aux jeunes autochtones des conditions leur permettant de se faire reconnaître dans leur identité propre et d'exprimer de façon créative leur forme d'engagement communautaire. Ce désir de participation civique s'est concrétisé par le projet La Grande Murale qui est un vibrant message de paix et d'invitation à l'ensemble de la population de Val-d'Or pour promouvoir l'harmonie et contrer toutes les formes de discrimination.

Outre les lauréats, ont été finalistes du Prix Anne-Greenup pour la lutte contre le racisme et le promotion de la participation civique : Les Œuvres de la maison Dauphine inc. (Capitale-Nationale) et Petites-Mains (Montréal) dans la catégorie « organismes communautaires ».

Haut de page

Prix pour les entreprises et les organismes publics en matière d'accès à l'égalité en emploi, de gestion de la diversité et d'adaptation des services

  • Le ministre d'État Rémy Trudel, Patrick Simard (Chambre de commerce de Québec) et le ministre délégué André BoulericeChambre de commerce de Québec (Capitale-Nationale)
    La Chambre de commerce de Québec est un regroupement de gens d'affaires qui contribue au développement régional par l'ouverture des investisseurs à la diversité des partenaires économiques. Entre autres actions menées par la Chambre, mentionnons la création du Comité de sensibilisation des chefs d'entreprise et du programme de jumelage pour favoriser la pleine participation des entrepreneurs immigrants à la société québécoise. La constance et la cohérence de ces interventions ont aussi permis une intégration harmonieuse des immigrants dans leur milieu de travail et une diversification de la main-d'œuvre dans la région de Québec.

Outre les lauréats, ont été finalistes du Prix pour les entreprises et les organismes : le Collège de Rosemont (Montréal) et la Régie régionale de la santé et des services sociaux Montréal-Centre (Montréal).

Haut de page

Le gouvernement du Québec rend un hommage posthume au grand citoyen Louis Laberge

M. Louis Laberge, 1924-2002Le gouvernement du Québec a rendu hommage aujourd'hui à feu monsieur Louis Laberge, à l'Assemblée nationale du Québec, dans le cadre de la cérémonie de remise des Prix québécois de la citoyenneté. Un certificat a ainsi été remis à sa famille, pour souligner son action citoyenne, conjointement par le ministre d'État à la Population, aux Régions et aux Affaires autochtones et ministre des Relations avec les citoyens et de l'Immigration, monsieur Rémy Trudel, et par le ministre délégué aux Relations avec les citoyens et à l'Immigration, monsieur André Boulerice.

« Louis Laberge a suivi la voie et donné l'exemple de la démocratie et de la participation civique dans son engagement social. À ce titre, il demeure un modèle dont tous les citoyens peuvent être fiers. Sa simplicité, son sens de l'humour et sa disponibilité en ont fait un personnage attachant auquel nombre de Québécoises et Québécois ont pu s'identifier », a déclaré le ministre Rémy Trudel.

« Acteur exceptionnel de notre histoire contemporaine, Louis Laberge a marqué le Québec par sa contribution remarquable aux débats sociaux, politiques et économiques. Son action s'est étendue du syndicalisme à l'ensemble des sphères de notre vie civique. Leader charismatique, interlocuteur pragmatique et personnage haut en couleurs, bien connu pour être un rassembleur, son sens de l'engagement a fait de lui un citoyen de premier ordre », a conclu le ministre André Boulerice.


De gauche à droite : M. André Boulerice, ministre délégué aux Relations avec les citoyens et à l'Immigration, M. Pierre Laberge, M. Jean Laberge, Mme Lucille Chaput-Laberge, M. Michel Laberge, M. Rémy Trudel, ministre d'État à la Population, aux Régions et aux Affaires autochtones et ministre des Relations avec les citoyens et de l'Immigration.

Haut de page

Les membres du jury

En 2002, les membres des jurys, qui ont eu pour mandat de recommander au ministre des Relations avec les citoyens et de l'Immigration les finalistes et les lauréats des Prix québécois de la citoyenneté, ont analysé plus de 120 dossiers de candidature de très grande qualité. Merci à toutes les personnes qui ont soumis ces dossiers!

Le jury qui a participé à la sélection des récipiendaires pour les Prix Jacques-Couture, Claire-Bonenfant et Anne-Greenup était composé de :

  • Mme Marguerite Blais, présidente du jury
    Directrice générale de la Fondation du maire de Montréal pour la jeunesse
    Personnalité de la télévision et de la radio
  • M. Pierre Anctil
    Président du Conseil des relations interculturelles
  • Mme Michèle Audette Présidente de l'Association des femmes autochtones du Québec
  • M. Benoît Songa
    Directeur et fondateur du centre R.I.R.E 2000
    Lauréat du Prix Anne-Greenup en 2001
  • M. Gilles Gagné
    Directeur général du Conseil régional de développement de l'Outaouais
    Président de la Conférence des directeurs généraux des conseils régionaux de développement du Québec

Enfin, le jury du Prix pour les entreprises et les organismes publics était composé de :

  • * M. Christian Yaccarini, président du jury
    Président du conseil d'administration du Fonds d'action québécois pour le développement durable
    Président directeur général de la Société de développement Angus
  • M. Hubert Pitre
    Directeur des ressources humaines à Télé-Québec
  • M. Michel Sarrazin Directeur du service de police de la Ville de Montréal
    Lauréat du Prix pour les entreprises et les organismes publics en 2001
  • Mme Claire Brassard
    Avocate, spécialiste du droit du travail
    Associée dans le cabinet Mercier Leduc
  • M. Patrice Carrenard
    Président de Visicom Média
  Haut de page
 
Des services de qualité, nous y tenons!
Vous avez des commentaires, des suggestions ou une plainte à formuler,
n'hésitez pas à communiquer avec le Commissaire aux plaintes et à la qualité des services.
Politique de confidentialité | Médias sociaux | Déclaration de services à la clientèle | Accès à l'information | Accessibilité
Dernière révision : 2017-11-08
Portail du gouvernement du Québec