Québec interculturel
 
ÉvénementsPrix et distinctionsRéseaux institutionnelsJeunesFondements de la société québécoiseLutte contre le racisme et la discriminationDiversité ethnoculturelle au QuébecServices aux entreprises

Prix québécois de la citoyenneté 1999

Les lauréats

Ces prix visent à récompenser des personnes, des entreprises et des organismes pour leur contribution exceptionnelle au renforcement de la vie démocratique et de l'exercice de la citoyenneté au Québec.

Par les Prix québécois de la citoyenneté, le gouvernement du Québec souhaite reconnaître des actions menées dans les domaines de la promotion des valeurs démocratiques, de la solidarité et du rapprochement interculturel au sein de la société québécoise.

Ces prix ont été institués en 1997 à la suite de la création du ministère de l'Immigration et des Communautés culturelles.

Trois prix sont décernés :

  • Le Prix JACQUES-COUTURE pour le rapprochement interculturel;
  • Le Prix CLAIRE-BONENFANT pour les valeurs démocratiques;
  • Le Prix ANNE-GREENUP pour la solidarité.

Ces trois prix sont divisés en deux catégories de candidats :

  • Catégorie personnes;
  • Catégorie entreprises et organismes publics, parapublics et communautaires.

Chacun des trois prix permet donc d'honorer deux lauréats.

Les lauréats des Prix québécois de la citoyenneté

Lors de la remise des prix, le 8 novembre 1999, un trophée et un certificat d’honneur ont été remis aux lauréats de chacun des trois prix.

La sculpture remise aux lauréats est une oeuvre d'art réalisée par l'artiste trifluvienne Danielle Thibeault. Elle représente un groupe de personnages en mouvement sur une base en forme de pilier symbolisant l'importance des liens qui se créent entre les citoyens de notre société.

Prix JACQUES-COUTURE pour le rapprochement interculturel

  • Gérard Pierre Ti-I-TamingCatégorie personnes
    La diversité et l'étendue des initiatives de rapprochement interculturel portées par Gérard Pierre Ti-I-Taming le distinguent : création de lieux de rencontres, animation d'émissions radiophoniques, organisation de forums socio-économiques. À Sherbrooke et dans les Cantons-de-l'Est, son travail exemplaire démontre que la diversité est réellement un atout de développement collectif.


  • L'HirondelleCatégorie entreprises et organismes
    L'intégration des nouveaux venus est la mission première de L'Hirondelle, services d'accueil et d'intégration des immigrants de Montréal, qui a su dépasser la notion d'aide et développer un plein exercice de la citoyenneté, notamment en créant des conditions d'accès à l'emploi. Le progrès des compétences professionnelles des immigrants va de pair, pour l'Hirondelle, avec la sensibilisation des différents acteurs économiques québécois. L'organisme est représenté par Nora Solervicens (au centre), entourée des membres de son équipe.

Haut de page

Prix CLAIRE-BONENFANT pour les valeurs démocratiques

  • Hubert de RavinelCatégorie personnes
    Le nom d'Hubert de Ravinel est synonyme, au Québec, d'une véritable transformation des perceptions des personnes âgées et des conditions qui leur sont faites. Cofondateur des Petits frères des pauvres de Montréal et maintenant vice-président du Bureau québécois de l'Année internationale des personnes âgées, il consacre littéralement sa vie à la défense et à l'illustration de cette cause, dont il est le communicateur inlassable.


  • Hélène TrudelCatégorie entreprises et organismes
    Créée en 1987 à Trois-Rivières, la Maison des jeunes Action Jeunesse témoigne avec éclat des possibilités de « raccrochage » scolaire et social de jeunes en voie de glisser vers la marginalité. Entre autres activités et services, son atelier de réparation et de peinture de véhicules a permis à plusieurs bénéficiaires de la sécurité du revenu de se prendre en charge et de retrouver, par le travail, la voie d'une participation réelle à la vie collective. L'organisme est représenté par Hélène Trudel.

 

Prix ANNE-GREENUP pour la solidarité

  • Madeleine GagnonCatégorie personnes
    Dans le quartier montréalais Petite-Patrie, soeur Madeleine Gagnon mène une bataille constante contre l'exclusion. La Maisonnette des parents, qu'elle a créée, est un lieu de ressourcement et de solidarité d'où émergent des modèles d'intervention efficaces auprès des enfants. Les progrès de leurs résultats scolaires l'illustrent de façon impressionnante.


  • Ex aequo, catégorie entreprises et organismes

    Nicole FournierConnu à Montréal comme un lieu admirable d'aide aux personnes démunies et itinérantes, l'Accueil Bonneau est aussi un réseau de réhabilitation sociale aux interventions d'une générosité ouverte et sans condition. L'oeuvre repose entièrement sur les dons du public et a suscité des partenariats exemplaires. L'organisme est représenté par soeur Nicole Fournier.




    Jacynthe OuelletteLe Chic Resto Pop a transformé la tradition de l'aide alimentaire aux populations démunies en une entreprise de réinsertion sociale et économique dont le dynamisme fait désormais école. Bien avant que « l'économie sociale » ne soit reconnue, le Chic Resto Pop en incarnait les valeurs de solidarité dans la pleine participation citoyenne. L'organisme montréalais est représenté par Jacynthe Ouellette.


Haut de page

Les troix Prix et leurs catégories

Le prix JACQUES-COUTURE pour le rapprochement interculturel

Dans les années 1960, Jacques Couture oeuvre comme prêtre ouvrier dans le quartier Saint-Henri de Montréal. Ce quartier économiquement défavorisé compte alors une population diversifiée sur le plan ethnoculturel. Jacques Couture met à contribution les groupes représentant cette diversité et mobilise les citoyens en vue d'améliorer leurs conditions de vie. Engagé dans la vie politique, il s'illustre particulièrement, en 1977, par sa générosité et son ouverture à l'endroit des réfugiés provenant d'Asie du Sud-Est et d'Amérique du Sud. En 1978, il signe l'Entente Canada-Québec en matière d'immigration et de sélection des ressortissants étrangers.

Ce prix souligne les efforts déployés en vue de promouvoir :

  • La diversité ethnoculturelle dans les diverses sphères de la société (éducation, économie, culture, santé et services sociaux, action politique, etc.);
  • Le sentiment d'appartenance et la pleine participation des nouveaux arrivants à la société québécoise, par la promotion des valeurs communes;
  • La diversité ethnoculturelle comme une richesse et une composante de la société québécoise;
  • L'exercice d'une pleine citoyenneté par l'engagement, le contact et les échanges entre les citoyens de diverses origines autour de préoccupations communes comme le logement, la vie de quartier, l'emploi, l'action politique, etc.;
  • L'apprentissage et l'usage du français comme langue commune de la vie publique.

Le prix CLAIRE-BONENFANT pour les valeurs démocratiques

Reconnue pour ses prises de position courageuses sur des sujets liés à la discrimination et la défense des droits et libertés, Claire Bonenfant est nommée présidente du Conseil du statut de la femme en 1978. Comme présidente, elle rend accessible l'information dans le but de mieux protéger les droits des femmes, notamment par la présence du Conseil en région, la production d'un répertoire des groupes de femmes et la création du magazine La Gazette des femmes. Elle travaille très activement à la mise en oeuvre de la politique d'ensemble de la condition féminine Pour les Québécoises : égalité et indépendance. Elle reçoit l'Ordre national du Québec à titre de Chevalier en 1991 et le prix du Gouverneur général en 1993.

Ce prix souligne les efforts déployés en vue de promouvoir :

  • * Les droits et libertés de la personne;
  • L'application de la Charte des droits et libertés de la personne du Québec dans la vie quotidienne;
  • Les valeurs démocratiques auprès des citoyens et citoyennes et la réflexion sur la société québécoise;
  • La mise en oeuvre effective de politiques et de plans d'action pour favoriser l'égalité d'accès à l'emploi et l'avancement professionnel des femmes, des monorités visibles, des personnes handicapées, etc.;
  • La mise en place de mécanismes de lutte contre le racisme et toute autre forme de discrimination;
  • L'éducation à la vie démocratique : fonctionnement des institutions, mécanismes de consultation, processus électoral et législatif, responsabilisation des citoyens et citoyennes dans une société démocratique, etc.;
  • La mise en place de mécanismes de concertation, de médiation ou de négociation favorisant la résolution pacifique des conflits.

Le prix ANNE-GREENUP pour la solidarité

Anne Greenup, Québécoise d'origine américaine, s'installe dans le quartier Saint-Henri de Montréal à la fin du XIXe siècle. Elle mobilise les forces collectives pour former une organisation vouée à l'entraide ainsi qu'à la lutte contre la pauvreté et l'exclusion. Avec la collaboration d'autres femmes de cheminot, elle crée, en 1902, le Coloured Women’s Club, l'une des premières organisations de femmes au Québec.

Ce prix souligne les efforts déployés en vue de promouvoir :

  • La création de mécanismes ou de conditions encourageant la participation et l'engagement des citoyens dans les réseaux de solidarité;
  • La mise en place de mécanismes pour encourager la solidarité entre les générations et à l'égard des groupes sociaux les plus vulnérables;
  • L'amélioration de la qualité de vie par l'action sociale et la mobilisation de citoyens;
  • La mise en place de réseaux de solidarité favorisant les échanges et les débats entre les groupes et entre les citoyens;
  • La mise en place d'activités visant l'insertion socio-économique;
  • Le développement de nouvelles alliances afin de favoriser le sentiment d'appartenance à la société québécoise.

Haut de page

Le nom des 19 finalistes des Prix

Prix JACQUES-COUTURE pour le rapprochement interculturel

  • Finalistes pour la catégorie personnes
    • Monsieur Gérard-Pierre Ti-I-Taming, Sherbrooke
    • Madame Line Chaloux, Saint-Jérôme
    • Madame Siu-Mui Ngan, Dorval
  • Finalistes pour la catégorie entreprises et organismes
    • L'Hirondelle, services d'accueil et d'intégration des immigrants, Montréal
    • Terres en vues, société pour la diffusion de la culture autochtone, Montréal
    • Café Jeunesse Multiculturel, Montréal-Nord

Prix CLAIRE-BONENFANT pour les valeurs démocratiques

  • Finalistes pour la catégorie personnes
    • Monsieur Hubert de Ravinel, Montréal
    • Monsieur Jacques Fiset, Québec
    • Madame Vicki May Hamm, Canton de Magog
  • Finalistes pour la catégorie entreprises ou organismes
    • Journal de la rue, Montréal
    • Les Oeuvres communautaires du Bas-Saint-Laurent, Rimouski
    • Maison des jeunes Action Jeunesse, Trois-Rivières

Prix ANNE-GREENUP pour la solidarité

  • Finalistes pour la catégorie personnes
    • Monsieur Roger Cadieux, Verdun
    • Madame Etiennette Dallaire, Alma
    • Soeur Madeleine Gagnon, Montréal
  • Finalistes pour la catégorie entreprises et organismes
    • Accueil Bonneau, Montréal
    • Chic Resto Pop, Montréal
    • Corporation les Adolescents et la vie de quartier de Chicoutimi
    • Les Ateliers Plein Soleil, Mont-Joli

Les membres du jury pour l’édition 1999

  • Madame Lise Bissonnette, présidente-directrice générale, La Grande bibliothèque du Québec, présidente du jury

  • Madame Rita Lafond, organisatrice communautaire de la région des Laurentides

  • Monsieur Bernard J. Shapiro, principal et vice-chancelier, Université McGill

  • Monsieur Jean-Pierre Beaudry, conseiller, Direction Communications, Confédération des caisses populaires et d'économie Desjardins du Québec

  • Monsieur Arlindo Vieira, président, Conseil des relations interculturelles du Québec

  Haut de page
 
Des services de qualité, nous y tenons!
Vous avez des commentaires, des suggestions ou une plainte à formuler,
n'hésitez pas à communiquer avec le Commissaire aux plaintes et à la qualité des services.
Politique de confidentialité | Médias sociaux | Déclaration de services à la clientèle | Accès à l'information | Accessibilité
Dernière révision : 2018-07-19
Portail du gouvernement du Québec