Vous êtes ici : Accueil – Favoriser l'intégration > Prix et distinctions > Prix Charles-Biddle
 
 
Québec interculturel
 
ÉvénementsPrix et distinctionsRéseaux institutionnelsJeunesFondements de la société québécoiseLutte contre le racisme et la discriminationDiversité ethnoculturelle au QuébecServices aux entreprises

Prix Charles-Biddle - Édition 2018

Félicitations aux deux lauréats

Les deux lauréats du prix Charles-Biddle 2018 ont été dévoilés le 5 novembre dernier à l’occasion du lancement de la Semaine québécoise des rencontres interculturelles (SQRI).

Lauréate du volet local : Patsy Van Roost


Mme Louise Sicuro, présidente-directrice générale de Culture pour tous,
la lauréate Mme Patsy Van Roost et
M. Simon Jolin-Barrette, ministre de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion.

Née en Belgique, l’artiste multidisciplinaire Patsy Van Roost est titulaire d’un baccalauréat en arts plastiques de l’Université Concordia et d’un diplôme d’études supérieures spécialisées (D.E.S.S.) en design d’événements à l’UQAM. Surnommée La fée du Mile End par ses concitoyens, Patsy Van Roost explore les quartiers de Montréal où elle orchestre des expériences « infiltrantes », participatives, artistiques et rassembleuses encourageant les gens à se rencontrer et, surtout, à se raconter. Ses projets contribuent ainsi à renforcer le sentiment d’appartenance dans la communauté. En 2017, à l’occasion de la Journée internationale des femmes, la ville de Montréal l’a nommée Bâtisseuse de la cité parmi 20 femmes d’exception.

Voir la capsule vidéo de la Fabrique culturelle sur Patsy van Roost

Lauréat du volet national et international : Roger Sinha


MmeLouise Sicuro, présidente-directrice générale de Culture pour tous,
le lauréat M. Roger Sinha et
M. Simon Jolin-Barrette, ministre de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion.

Natif de Londres, le chorégraphe Roger Sinha fonde à Montréal sa compagnie de danse contemporaine en 1991. Depuis, il contribue sans relâche à l’enrichissement de sa discipline en utilisant des approches de création interculturelles et multidisciplinaires. La musique et les nouvelles technologies occupent une place très importante dans plusieurs de ses œuvres. Spécialiste reconnu, il est régulièrement invité à enseigner dans les institutions professionnelles et participe à divers événements à travers le monde. Le Conseil des arts de Montréal lui a décerné en 2016 le Prix de la diversité culturelle en danse, présenté dans le cadre des Prix de la danse de Montréal.

Voir la capsule vidéo de la Fabrique culturelle sur Roger Sinha

Chaque lauréat a reçu une bourse de 5 000 $ ainsi qu’une sculpture de bronze et de granit, œuvre de l’artiste québécoise Danielle Thibeault, pour souligner son apport exceptionnel à la scène artistique.

Bravo aussi à tous les finalistes

Volet local


@David Ospina

Né en Belgique, Geoffrey Gaquère immigre au Québec en 1996 pour étudier à l’École Nationale de Théâtre du Canada. Parallèlement à sa carrière d’acteur, il met en scène de nombreuses créations pour le Théâtre PÀP, La Bordée, Espace Libre, le Centre du Théâtre d’Aujourd’hui, le Rideau Vert et le Théâtre La Licorne. Geoffrey Gaquère a enseigné au Conservatoire de Montréal, à l’UQAM, au Collège Lionel­Groulx et à l’INIS. Directeur artistique et codirecteur général d’Espace Libre depuis 2014, il siège depuis deux ans au conseil d’administration du Conseil québécois du théâtre.


@Isabelle Dumas

Originaire d’Espagne, Abitibienne d’adoption, Marta Saenz de la Calzada est arrivée au Québec en 1969. Comptant 48 ans de carrière, elle s’exprime par le conte, la littérature, le théâtre et la poésie. Elle a interprété différents rôles au théâtre et participé à plusieurs évènements culturels régionaux. En 2007, elle remporte le Prix des Libraires en poésie au Salon du livre de I’Abitibi-Témiscamingue pour son recueil Laisse-moi te haïr. Elle participe comme conteuse à plusieurs festivals au Québec, en Europe et en Amérique latine. Son travail lui a valu de nombreux prix et bourses, dont le Prix du CALQ - Créatrice de l’année en Abitibi-Témiscamingue en 2016.

Volet national et international

Native de Port-au-Prince, Fabienne Colas milite en faveur de la diversité culturelle dès son arrivée au Canada. Lauréate 2018 du programme 40 Canadiens performants de moins de 40 ans, qui récompense les entrepreneurs s’étant démarqués dans différents domaines, elle dirige la Fondation qui porte son nom et dont la mission est de favoriser la compréhension et l’inclusion à travers les arts en offrant bourses d’études, mentorat et prix d’excellence aux artistes de la relève. Elle a fondé plusieurs festivals de films dont le Festival International du Film Black de Montréal en 2005. Elle a reçu en 2015 la Médaille de l’Assemblée nationale pour son engagement en faveur de la lutte au racisme et à la discrimination.

 


@Donat photography

Figure importante de la musique contemporaine, la compositrice Ana Sokolović se distingue tant au Canada qu’à l’international à travers de nombreuses et prestigieuses collaborations. Originaire de Serbie, elle étudie le ballet classique avant de faire ses premières armes en théâtre et en musique. Elle entreprend des études universitaires en composition à Belgrade puis termine une maîtrise à l’Université de Montréal au milieu des années 1990. Grâce à ses compositions, elle ne tarde pas à faire sa marque dans le paysage musical contemporain au Québec, au Canada et à l’échelle internationale. Riche et ludique, sa musique plonge l’auditeur dans un univers imagé, souvent inspiré du folklore des Balkans.

Voir la capsule vidéo de la Fabrique culturelle sur les finalistes du volet local

Voir la capsule vidéo de la Fabrique culturelle sur les finalistes du volet national et international

Charles-Biddle (1926-2003)

Charles Biddle est né en 1926 à Philadelphie, en Pennsylvanie, où il a vécu jusqu’à l’âge de 16 ans. En 1948, ce musicien talentueux fuit la ségrégation raciale qui sévissait aux États-Unis pour s’établir à Montréal. Très tôt, après son arrivée au Québec, une place au sein de l’orchestre symphonique de Sherbrooke lui est offerte. Il est, en même temps, contrebassiste pour la Société orchestrale de Montréal.

Sa carrière musicale dans le jazz prend véritablement son envol au début des années 50 alors qu’il se produit en spectacle à Montréal et en région. En 1957, il rencontre Constance Marchand, qui deviendra son épouse et la mère de ses quatre enfants. En 1979, il organise un festival de jazz considéré par beaucoup comme le précurseur du Festival international de jazz de Montréal, un grand événement qui attire chaque année des centaines de milliers de personnes.

Promoteur de jazz et véritable mentor, Charles Biddle a inspiré la population du Québec par son engagement auprès des jeunes artistes de toutes origines. Il a joué devant Nelson Mandela et la reine Élisabeth II, puis il a participé à plusieurs festivals de jazz internationaux. Il s’est vu décerner trois distinctions d’importance : le prix Oscar-Peterson, le prix Calixa-Lavallée et l’Ordre national du Canada.

  Haut de page
 
Des services de qualité, nous y tenons!
Vous avez des commentaires, des suggestions ou une plainte à formuler,
n'hésitez pas à communiquer avec le Commissaire aux plaintes et à la qualité des services.
Politique de confidentialité | Médias sociaux | Déclaration de services à la clientèle | Accès à l'information | Accessibilité
Dernière révision : 2018-11-06
Portail du gouvernement du Québec